29 mars 2017

Concours d’écriture rapide – Créations 2019-2020

 

Les textes de la finale 2017 et 2019 et les textes d’entraînement 2017-2018 sont à présent lisibles depuis l’onglet « Archives »

et les textes d’entraînement 2018- 2019 sont encore accessibles plus bas sur cette page…

Mars 2020 – Spécial Covid 19

Si vous souhaitez vous entrainer, à distance, seuls, en groupes de 2 ou 3, ou en famille, pendant la période de confinement, notre équipe met à votre disposition des propositions de mots.

Respectez les temps du concours et envoyez ensuite vos meilleurs textes par mail à l’adresse mail : helene.cudennec@reseau-canope.fr avec les noms, prénoms, âges des participants, ville d’habitation et conditions de réalisation.

Les meilleurs seront publiés au fil de l’eau sur ce site… A vos papiers, crayons, claviers, etc…

  • 6 – Pack 6 (11 mai 2020)

Démarrage pack 6

4ème mot

5ème mot

  • 5 – Pack 5 (4 mai 2020)

Démarrage pack 5

4ème mot

5ème mot

  • 4 – Pack 4 (21 avril 2020)

Démarrage pack 4

4ème mot

5ème mot

  • 3 – Pack 3 (14 avril 2020)

Démarrage pack 3 : ICI

4ème mot : ICI

5ème mot : ICI

  • 2 – Deuxième proposition Pack 2 (6 avril 2020)

Démarrage pack 2 : cliquer ICI

4ème mot : ICI

5ème mot : ICI

  • 1 – Première proposition Pack 1 (30 mars 2020)

3 mots de démarrage : ICI

4ème mot : ICI

5ème mot : ICI

Au plaisir de vous lire nombreux et de vous publier!

 

 Sessions d’entraînement 2019-2020

Cet espace permet de publier vos meilleures productions d’entraînements dans vos collèges!

N’hésitez pas à m’envoyer vos propres créations (avec les mots tirés au sort)

à l’adresse : helene.cudennec@reseau-canope.fr

 

  • Collège La Fontaine à Montlieu La Garde – 5e- 21 février 2020
  •  Litha Ohianna Candice

Le hamster doré

Un jour, pendant que je faisais de la bicyclette dans la forêt de la Coubre située entre Ronce-Les-Bains et Saint-Palais-sur-mer, je trouvai un hamster. Soudain, une tempête éclata : je pris le hamster dans mes mains et courus me réfugier dans une petite grotte. Je décidai de regarder le hamster de plus près : il était tout petit et tout mignon mais le plus incroyable c’est qu’il avait le poil doré. Comme la tempête persistait, je décidai de m’aventurer dans la grotte sombre et effrayante. Au fond de la grotte, il y avait une porte minuscule. J’ouvris la porte et vis des tonnes d’animaux dorés. C’était fantastique ! Tous les animaux vivaient en harmonie : les tigres jouaient aux cartes avec les souris, les renards prenaient le thé avec les lapins et les ours bruns dansaient avec les poissons … bref tout était magique ! Le hamster me conduisit jusqu’à sa famille et nous décidâmes de faire un jeu qui s’appelait TRIVIAL HAMSTER. Je décidai de rentrer chez moi et les animaux m’invitèrent à passer tous les soirs, après les cours, pour le goûter.

  •  Louis Maxime Chloé

Opération requin

Tous les jours, il y avait des meurtres au port de La Rochelle. La police fit appel à un super détective. Il s’appelle James Bonde, il commença alors l’enquête. Il se rendit au port, il posa plusieurs questions jusqu’à ce que quelqu’un lui dise : – Oui, je sais ce qu’il s’est passé, j’ai tout vu, en sortant de chez moi. J’ai vu un requin jaillir sur un homme. – Merci messieurs de votre coopération. Mais, pour James Bonde, ce n’était pas suffisant. Il aperçut au loin un garçon en train de jouer au football. Il l’interrogea : – Jeune homme, pouvez-vous me dire ce qu’il s’est passé hier ? – Oui, j’ai vu un gros requin sortir de l’eau. Je dirais qu’il faisait deux mètres. – Merci à vous. Maintenant qu’il avait assez de preuves, il partit affronter le requin, il lança l’opération requin. Il n’avait aucune arme sur lui. Le requin jaillit de l’eau pour faire une nouvelle victime, mais James Bonde lui lança une chaussure dans la bouche. Le requin s’étouffa et mourut. L’ordre dans la ville fut ainsi rétabli.

*

  • Collège La Fontaine à Montlieu La Garde – 5e- 18 février 2020
  •  Toni B.  Esteban P.  Liam R.

001011…

Mince, j’avais oublié que vous ne parliez pas le langage informatique. Je suis Azert001 et je suis un ancien robot qui est censé sauver la planète de la pollution.

Nous sommes en … attendez que je rappelle… en l’an 2658.

Les humains ont abandonné la planète en attendant que je la nettoie et je dois transformer ce monde qui fut autrefois merveilleux en un monde habitable. Aujourd’hui, la Terre est une déchetterie à l’échelle du système solaire. Depuis ce jour funeste, où les humains ont quitté ce pays, le 14 mai 2147, j’ai nettoyé 1/4 de la zone où j’ai été affecté. La zone, où j’ai été affecté, était le 17, un ancien nom de département, je crois. C’est une zone assez polluée, mais surtout, les déchets les plus présents sont du verre avec quelques étiquettes avec l’inscription « Château … » et des sacs en plastiques semi-biodégradables. Cette zone comprenait l’île d’Oléron, une petite île particulièrement jolie, malgré les tonnes de déchets sur cet endroit. Pourtant, on m’a dit que j’étais aidé par plusieurs autres robots, mais en plus de 450 ans, je n’ai jamais rencontré un de mes semblables ! Ils avaient peut-être une capacité filtrante respiratoire inférieure à la mienne.

Enfin bref, …ma vie est plutôt monotone. Point de départ, centre de nettoyage, … centre de nettoyage, point d’arrivée. Ensuite, on surveille tous mes faits et gestes avec des caméras et on m’envoie des messages tous les 3 ans, pour me donner des nouveaux ordres.  Je suppose que là-haut, il doit y avoir une sorte de chaîne télé s’appelant AzertStudio et que tout le monde est obèse en train de manger des pop-corn devant tous mes ramassages quotidiens.

Voici votre quotidien futur si vous ne changez pas,  pub écologique : tadadada.

Votre programme télé : la marée de l’amour commence dans 5 minutes.

Bzzzzz…

– Mince, la télé bugue.

– Bonjour, je suis Azert001 Bzz.., une guerre va éclater bzz, pourquoi ce serait à nous de nettoyer, et pas à vous ? A cause de vous, une guerre écologique va exploser.

Bzzzzzzz…

 – M***e!

(Un bruit de porte derrière moi… )

*

  • Collège de Saint Hilaire de Villefranche – ULIS – 26 novembre 2019
  • Avec 4 mots : tour, opération, anis, scooter et un son : son de la gare
  • Laura – Emma – Hélio

Il était une fois un jeune homme qui s’appelait Jean-Marc. Il avait 22 ans et vivait avec une belle femme. Ils venaient juste d’avoir un petit garçon ce qui était fatiguant.  Il prenait le train tous les jours à la gare de Saintes pour se rendre sur son chantier à Saint-Savinien. Son entreprise devait construire une tour Eiffel miniature sur les bords de la Charente. Ce jour-là, comme il était un peu endormi, en travaillant il se fait tomber un marteau sur le pied et il est emmené par les pompiers à l’hôpital. La radio est très claire :« Vous allez subir une opération dès demain pour réparer votre cheville » lui dit le chirurgien. Son patron lui pose des congés pour un arrêt de 15 jours. Il rentre chez lui en béquilles et sa femme est choquée : « Mais qu’est-ce que tu t’es fait ? »Il lui raconte tout.

Sur l’ordonnance que le chirurgien a donné, ils lisent qu’il lui faut prendre du sirop à l’anis!

Sa femme va lui en chercher à la pharmacie aussi vite que possible en scooter.

A leur grande surprise, grâce à ce remède miraculeux, il se remet très vite sur pied !

  • Thibaud, Elora, Gisèle, Emeric 

Le docteur Thibaud, âgé de 41 ans, était parti faire un tour de vélo derrière la gare. Il avait besoin de prendre l’air et soudain un caillou se trouvait au milieu pile poil sur sa route et il passa par-dessus son vélo. Sa tête saigne, il a mal, il se relève, prend son téléphone dans le panier de son vélo. Il appelle son assistante Elora à l’hôpital pour qu’elle vienne le chercher. Il entend la sonnerie de la gare et en boitant il va jusqu’au parking de la gare pour l’attendre. Son assistante arrive, regarde sa blessure à la tête et lui dit : « Vite, on file à l’hôpital pour une opération ! » Le docteur monte dans l’ambulance conduite par son assistante Elora, qui roule comme une folle, met la sirène et passe tous les feux rouges. Ils arrivent à l’hôpital, il y a des infirmiers qui viennent chercher le docteur et l’emmènent en fauteuil roulant jusqu’à la chambre couleur vert anis. Il va passer une radio de la tête, pour voir s’il ne s’est pas cassé un os du crâne. Il est en position allongée, tout semble bien pour lui, il n’a rien de cassé. Quelques jours plus tard, il s’est acheté un scooter pour remplacer son vélo cassé !

 

  • Avec 4 mots d’abord seulement : Somme, rêve, chaussure, goutte
  • Mégane, Laura, Emma, Thybaud

Il était une fois, une jeune fille qui vivait dans un château. Elle passait toutes les nuits dans son lit, à faire des rêves. Lisa s’imaginait porter une magnifique paire de chaussures lumineuse et pailletée de star, d’une somme inimaginable.

Tout à coup, une première goutte d’eau tomba sur ses jolies chaussures. Elle poussa un cri et se mit à pleurer. Elle nettoya ses baskets, puis les enleva et les rangea dans son petit placard qui contenait toutes ses pompes. Elle en profita pour y mettre de l’ordre.

D’un coup, éblouie par la lumière du jour, elle se réveilla.

 

  • Gisèle, Emeric, Hélio, Elora

Une jeune fille Sandrine avait envie d’une belle paire de chaussures, mais elle n’avait pas la somme d’argent pour les acheter.

Elle décide de travailler dans un bar, un peu louche, où il y a une bande de garçons que tout le monde pense malfaisants, ce n’est pas le rêve pour elle. Le premier jour de travail, elle a un peu peur, elle fait tomber une bouteille et une goutte de vin sur un jeune homme qui avait plein de tatouages. Il ne s’est pas mis du tout en colère. Il s’est présenté comme un chanteur de rap très connu.

Ils deviennent amis, il vient au bar de plus en plus souvent pour la voir et l’invite à son concert.

Elle achète ses chaussures pour aller au concert. La salle est pleine, le chanteur donne des ordres à ses musiciens. A la fin du concert, le chanteur avoue ses sentiments à Sandrine, ils se marièrent et eurent plein de chaussures.

*

  • Collège de Loulay – 6e – 13 décembre 2019
  • Avec seulement 3 mots : 
  • Raphaël, Chelsy, Josue :

    Le crash de la voiture insolite

Par une après- midi glaciale d’hiver, Jackie le pêcheur, et Morice le chasseur se retrouvent à la cabane « Thor des copains », comme chaque dimanche près du village de Saint Loup ; l’un pour pêcher le brochet dans l’étang, l’autre pour chasser des canards ou des oies.

Un dimanche, ils entendirent un bruit assourdissant.

Ils allèrent voir ce qui se passait. Ils devinèrent au loin un crash de voiture. Ils se précipitèrent vers l’homme pour le sortir de la voiture et récupérer ses affaires. Ils n’en n’eurent pas le temps…

Les pompiers arrivèrent sur place rapidement, enfoncèrent la porte de la voiture pour sauver l’homme de la noyade.

Malgré l’accident, la tenue du chauffeur était restée impeccable

 

  • Maël, Killian, Valentin :

L’Aquarium

 

C’est l’histoire de Jean-Mohamed qui s’en allait en bus à l’aquarium  de La Rochelle. Il recherchait un poste en ces lieux et le patron l’engagea pour nourrir les requins.

Tout se déroula normalement et, à la fin de la journée, le patron le félicita : »-Ton travail est impeccable!  »

Un mois plus tard, Jean-Mohamed se rendit, comme à l’habitude, à l’aquarium ; il nourrit les requins mais ce    jour là, ils n’étaient pas comme d’habitude. Ils étaient nerveux.

       Par conséquent, il récupéra un seau de nourriture pour les calmer. Puis continua de travailler et d’un coup, le requin cassa la vitre, ce qui provoqua  un bruit assourdissant.

       Un court instant après, le requin dévora Jean-Mohammed devant tout le public horrifié!

 

  • Sessions d’entraînement 2018-2019

Un nouveau partage des jeunes du collège de La Trézence à Loulay, Merci et à bientôt pour la Finale!

  • Collège de La Trézence à Loulay- 6e-  envoi du 10 mai 2019, textes d’avril 2019

-Halloween et la petite fille

Par un jour d’ Halloween, au mois d’octobre, une petite fille nommée Lise, aux cheveux lisses et au caractère bien trempé, décida d’aller se promener dans les bois d’Essouvert. Elle aperçut au loin des fleurs roses, violettes et vertes aux formes joyeuses. Dans l’allée bordée d’arbres sombres, elle eut peur d’aller voir les fleurs mais elle fit preuve de persévérance et réussit à atteindre la prairie fleurie. Soudain, un loup des bois apparut brutalement ; elle eut peur et recula, mais atterrit dans un trou. Elle aperçut alors, en levant les yeux, une pyramide souterraine. Elle ne savait pas quelle direction prendre. Il y avait deux momies : l’une était lâche et s’appelait Eva et l’autre, montrait de la subtilité ; elle se nommait Loïcia. Elles étaient enroulées de papiers toilettes. Elle ne comprit pas de suite mais elle devina que c’était une blague d’ Halloween.

Pierre et la rencontre mystérieuse de l’île d’Aix
Par un jour de tempête, le fabuleux pirate, surnommé Pierre, échoua sur un bord de plage. Il sortait de son bateau quand tout à coup, il aperçut à l’horizon une jeune fille rousse. Il remarqua un élément intrigant sur ses cheveux splendides. Pierre décida de l’aborder :
– Bonjour, je me suis échoué sur la plage. Savez-vous où nous sommes ? – Salut, nous nous trouvons sur l’île d’Aix, reconnue pour ses buissons extraordinaires ! …….Et voilà Pierre déjà reparti pour la visite de cette fameuse île.
En faisant le tour des géantes falaises, il découvrit une vaste grotte. Soudain, un grand bruit fit trembler les falaises : une créature très laide et poilue surgit. Horrifié, il chercha une issue pour retrouver la liberté.

Loïcia, Eva, Lise

L’inondation de l’école
Par un beau jour ensoleillé, Marina part à pied à l’école. Comme tous les jours au croisement du chemin, elle retrouve ses amis Emeline et Loïcia.
Elles arrivèrent au portail de l’école mais ce jour-là, la maîtresse ne l’ouvrit pas. Celle-ci était en train de nettoyer la salle pleine d’eau. Les filles sonnèrent mais il n’y avait pas de courant à cause de l’eau ; donc, pas de son. La maîtresse les vit enfin et leur ouvrit la porte. A ce moment- là, le téléphone sonna, la maîtresse courut répondre ; surprise,…..c’était le plombier. Grâce au problème d’eau, les filles n’eurent pas cours pendant toute une semaine. Elles rentrèrent chez elles très contentes. Les parents étaient stupéfaits du retour de Marina qui leur expliqua tout. Une semaine plus tard, Marina retourna à l’école, mais en allant faire corriger son exercice de Français, elle glissa sur une goutte d’eau. Elle fit un saut périlleux et se prit l’angle de sa table. Elle dût partir à l’hôpital ; ses parents et copines l’accompagnèrent. L’infirmière lui annonça un déplacement du tibia.

Emeline, Loïcia, Marina

  • Collège Jean Monnet de Courçon – 6eG
  • Avec les mots : Voiture, visqueux, colère, collège, salive

*Mr. Pouet Pouet

Il était une fois, une voiture de Charente Maritime qui était en colère. Elle avait retrouvé dans son coffre un serpent visqueux. Elle lui avait demandé de partir, mais elle se rendit compte que ce n’était qu’une mue de serpent.

Elle démarra en pleins phares, mais son klaxon n’arrêtait pas de faire du bruit. Tut Tut ! Elle alla au garage se faire réparer.

Quand elle fût réparée, elle alla au collège des voitures à l’île de Ré. Une fois arrivée, elle croisa ses copines. Leurs prénoms étaient Léanne et Mathilde. La voiture s’appelait Eva.

Le premier cours de la journée d’Eva et ses copines était d’apprendre à contrôler son klaxon, le professeur s’appelait Mr. Pouet Pouet. Il avait un accent Klaxonnien.

Quand le professeur parlait, il crachait plein de salive, et comme Eva était au premier rang elle s’en recevait plein la figure. Toute la classe était morte de rire, même Mr. Pouet Pouet.

Il s’étouffa de rire et toute la salive qui était enfouie dans son corps sortit et inonda le collège.

Les voitures sortirent de la classe et quittèrent l’île de Ré. Et c’est ainsi que la mer fût créée, grâce à la salive de Mr. Pouet Pouet.

Eva, Leanne et Mathilde.

 

*Il était une fois, une dame qui était en colère car sa voiture était en panne.

Le moteur était plein d’un liquide visqueux, la dame était dégoutée. Elle appela le garagiste qui vint à son secours. Pendant qu’il réparait la voiture, la dame prit le bus pour aller à la mer. Après avoir dégusté ses moules-frites, elle prit le bateau pour faire le tour de Fort Boyard. Et ce jour là, il y avait une visite. Elle vit des crapauds aussi visqueux que le liquide qui était sur le moteur de sa voiture et plein d’autres insectes très sympathiques (serpents, cafards, mygales, tarentules, scorpions, …). Elle sortit du Fort pour rentrer chez elle. Le garagiste avait fini et était parti !

Le lendemain, elle alla au collège, où elle était professeur de Français. Elle allait étudier les monstres avec sa classe. Après qu’elle ait raconté l’histoire de La Belle et La Bête, tous les élèves partirent en récréation. Après la récréation, elle eut 5 cours. La journée terminée, la professeur fit une balade en barque dans le Marais Poitevin. Elle vit plein d’animaux. Après sa balade, elle rentra chez elle. Devant sa maison, il y avait plein de crapauds qui mettaient plein de bave et de salive partout. Elle essaya de l’éviter, mais un crapaud lui sauta dessus, puis 2, puis 3, puis 4, puis tous. Elle cria, hurla, mais personne ne vint. Le lendemain, lorsqu’elle se réveilla, elle réalisa qu’elle était par terre et ne vit aucun crapaud. Elle se leva et courut vite, très vite vers sa maison. Elle prit une douche et se reposa tranquillement dans son lit.

Mélissa, Livia et Laura

  • Collège Jean Guiton à Lagord – 5e
  • Session du 25 mars 2019 avec les mots :  volume, bateau, pluie, roue et vie

« C’était un jour de pluie. Un des pires jours de ma vie, je dirai même de notre vie, à nous, les deux tours de la Rochelle qui formons l’entrée du port. Nous avons vu quelque chose d’horrible : une marée noire.

Les petites personnes en bas disaient avoir entendu parler d’un bateau plein de pétrole qui avait coulé, en laissant cet énorme volume de pétrole tuer tous les poissons sur son chemin. Ce pétrole se dirigeait au début vers l’île de Ré, mais après plusieurs heures, il se dispersa partout si bien qu’il en arriva à La Rochelle.

Tout autour du port, des galettes de la taille de roues de voiture flottaient puis s’échouaient sur les côtes et on voyait des oiseaux crier en lançant leur dernier souffle de vie.

On ferma le port pour une semaine pour le nettoyer, lui et ses bateaux : nous ne verrons plus de bateaux passer entre nous cette semaine et nous nous ennuyons. Heureusement, une semaine cela ne représente pas longtemps, pour nous, les deux tours. »

  • Collège de La Trézence à Loulay -6e- entraînement avec 3 mots sur les 5 (qui ne peut donc pas compter comme un exemple complet)
  • Session du 4 mars 2019

– Madeleine la petite feuille

Il était une fois une petite feuille qui s’appelait Madeleine. Elle se
promenait en dansant dans le jardin. Tout à coup, un tourbillon
de vent souffla si fort qu’il emporta les maisons et Madeleine
avec.
Le tourbillon de vent la secoua si fort qu’ elle en eut
la tête qui tournait aussi. Elle trouvait ça passionnant. Mais elle
craignait qu’elle se déchirât et en effet le risque était absolu…
Dans tout le jardin, on entendit CRAC…Elle venait en effet de se
craquer.
Une petite fille la répara.
Et la feuille repartit

Eva, Eglantine et Eloïse

  • Collège Albert Camus de La Rochelle – 6e/5e –  Extraits de sessions d’entrainements du premier trimestre
  • Session 1 avec les mots : vie – joie – salive – poussière –  erreur
  • Equipe  de : Diane – Alya – Ysalie :

Je m’appelle Samuel et j’ai 21 ans. Je vis à l’île de Ré en Charente-Maritime.

Mon rêve c’est d’aller à Fort Boyard. Dans la vie je travaille au chantier naval.

J’ai un bateau qui se nomme « La joie de vivre ».

Il est plein de poussière car je ne l’utilise que rarement. Aujourd’hui, je dois le nettoyer car demain, mon rêve se réalise enfin : c’est de naviguer vers Fort Boyard et d’y poser les pieds !

La nuit passe et le jour se lève. Je n’arrive même plus à avaler ma salive tellement je suis angoissé. Il peut se passer plein de choses pendant la navigation : le bateau qui chavire avec les vagues déferlantes… Faire une erreur fatale comme cogner la coque du bateau sur les rochers…

Je me prépare pour mon départ dans quelques minutes. Je prends mes provisions, de la crème solaire, enfin bref, tout le matériel nécessaire !

Je m’installe dans le bateau et je largue les amarres. Cela fait trois quarts d’heure que je navigue, la traversée se passe bien, j’aperçois Fort Boyard à l’horizon mais malheureusement le ciel s’assombrit. Je décide d’ignorer ce mauvais temps et je me dépêche d’arriver à destination.

Un petit quart d’heure passe, j’accoste sur les bords de Fort Boyard et je monte au filet. L’émotion me gagne quand je pose les pieds sur la pierre froide du fort !

Mais à ce moment précis, un coup de tonnerre résonne… Je me réfugie dans la pièce principale du Fort. Je reste sur le Fort un jour donc je profite de tous ces petits moments. Soudain j’entends le bruit d’une coque de bateau qui se brise et je me précipite vers mon bateau. Je le vois qui s’éloigne emporté par le courant.

Je suis accablé, comment pourrais-je revenir chez moi ? Finalement je décide de rester sur le Fort. Aurai-je un avenir dans cet endroit ?

  • Session 2 avec les mots : bicyclette, goutte, bande, inverse, nul
  • Equipe de : Satine – Marie-Lou – Jamilly

Je sors de chez moi, j’enfourche ma bicyclette et prends la direction des marais de Tasdon où doit m’attendre ma petite bande d’amis. Dans le ciel, de gros nuages gris s’accumulent avec un grondement sourd. Mais ça, je ne le remarque pas, je suis impatient de revoir mes amis. Au bout de quelques minutes de chemin, une goutte solitaire mais grosse s’écrase sur mon guidon. Très vite,une rafale de pluie s’abat sur moi. Je dérape et prends le sens inverse de la route. Les phares d’une voiture apparaissent et je freine à quelques centimètres du capot. Un homme sort de la voiture et me crie dessus avec un ton très énervé:

-Qu’est-ce que tu fais là en plein milieu de la route ?

Et là, je me suis enfui en traînant mon vélo derrière moi.

-Voilà, c’est pour cela que je suis en retard.

Dimitri me regarde et me dit :

-Ton excuse est vraiment nulle. La prochaine fois, essaye juste de décrocher de la télé plus tôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aix Libris - Atelier Canopé La Rochelle
84 Avenue rue de Bel Air
17028 La Rochelle
contact.atelier17@reseau-canope.fr
05 46 00 34 60